Phetchaburi

Pour mon dernier arrêt avant Bangkok, je m’arrête a Phetchaburi une ville a 2h de Bangkok, pas forcement très connue des occidentaux mais réputée pour ses temples et son palais royal.

J’arrive tard (23h), le quartier est ultra calme, seul un bar avec de la musique ouvert, les portes de la guest house ou j’avais prévu de loger sont fermée, lorsque j’appelle on me dite que tout est complet… ou qu’ils ne sont pas motivés pour se lever. Je finis par demander en face, il y as un petit resto et ils me louent une chambre pour 150b, a ce prix ça sera ventilateur et sdb commune. Dans le resto il y as une ambiance plutôt sympa, j’en profite pour manger et boire une bière, a l’extérieur la ville est déserte.

Je ne repars que demain, j’ai donc toute une journée devant moi pour visiter la ville, aucun occidental en vue, on m’as donné un vague plan de la ville et il manque des rues sur mon gps. Malgré la chaleur j’ai décidé de me balader a pieds, c’est je trouve un très bon moyen de sentir l’ambiance d’une ville, se laisser porter par ses pas au hasard des découvertes.

La ville as tout d’une petite ville de province asiatique, des bâtiments délabrés, des boutiques, des vendeurs et surtout un paquet de temples dans des états très variable, cela va de la ruine historique conservée sous une toiture au temples d’un blanc immaculé.

 

Je finis par arriver a Phra Ram Ratchaniwet un palais royal étonnamment situé sur une base militaire mais il me suffit de montrer mon passeport pour rentrer. Le palais est une grande bâtisse construite au début du 20eme siècle, architecturalement il dénote assez du reste et pour cause il as été dessiné par un architecte allemand dans un mélange de style européen et asiatique. Le palais présente quelque meubles royaux mais c’est surtout l’architecture qui impressionne. A l’extérieur un jardin sympa avec un immense ficus, avec ses racines aériennes qui se sont replantées on dirait une foret entière alors que ce n’est qu’un seul arbre.

Après une pause déjeuner bien méritée me voilà reparti en direction de la grande attraction de la ville, la colline ou trônent un autre palais royal ainsi que des temples. En chemin je croise toute une série d’autres temples, un bouddha couché, un debout et trouve enfin le chemin ou je croise une bonne centaine d’enfants moines.

Des le début de la montée on annonce la couleur avec partout des panneaux qui annoncent qu’il faut faire attention aux singes. Et ça ne ratera pas, je me fais attaquer deux fois et serais obligé de me défendre en échappant de prés a plusieurs morsures, ici les singes attaquent en bande, n’hésite pas a toucher les humains, grimper sur un sac dos ou saisir bras et jambes et ça empire si on as la mauvaise idée de sortir nourriture ou boissons.
Malheureusement j’arrive un peu tard pour la visite du palais, mais je passerais quand même un agréable moment a visiter les différents temples et admirer le jour qui baisse.

Ce soir je m’installe au seul bar dans un rayon de 500m, il y as de la musique et je croise même un français qui vit ici depuis presque 10ans et bosse comme prof, l’occasion d’échanger sur la vie ici et beaucoup d’autres choses.

Au final Phetchaburi est un arrêt sympa sur la route entre le sud est Bangkok, s’il y as très peu d’occidentaux et très peu de monde qui parle anglais, la gentillesse et l’accueil des thaï compense largement.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *