> De rien > Reflexions > 10 années de vie a Paris, l’heure du bilan

10 années de vie a Paris, l’heure du bilan

Voila ça fait 10 ans que je vis a Paris, presque jour pour jour, maintenant que je suis parti, un bilan s’impose. Paris c’est bien pour plein de raisons, le boulot, la culture, c’est chiant pour plein d’autres, le métro, les gens, la grisaille, je suis parti mais il est probable que j’y revienne.

Les premières années :
L’arrivée a Paris c’est pour beaucoup un moment difficile. Moi je suis arrivé ici car je n’avais plus de boulot a Nantes et que ma copine étudiait a Paris, difficile de trouver un appartement, tout est excessivement cher, la moindre soirée coûte un bras, les temps de transport sont hallucinants (pour le provincial que j’étais). Mais Paris c’est aussi une très grande ville a découvrir, pleine d’endroits sympa, de visites a faire, il y a aussi tout le coté culturel, les grands concerts (et le petits), le cinéma d’auteur (un truc de bobo mais qui n’a jamais testé?), bref la vie est palpitante il y a tant de restaurants a tester, de choses a voir et a faire qu’on ne sait pas trop ou donner de la tête.

Les années suivantes :
Après quelques années, j’étais relativement bien établi a Paris, on connaît les bons endroits, les bonnes soirée, les bons amis, on a un bon boulot qui permet de s’en sortir (c’est a dire n’être a découvert qu’un mois sur deux). Bref c’est plutôt la belle vie, même si une certaine routine s’installe on continue de faire de nouvelles choses, de nouvelles rencontres, etc

7 ans et plus :
La routine s’est installée avec l’impression d’avoir fait le tour de ce qu’il y a voir ici, en fait c’est plutôt qu’on sort toujours aux mêmes endroits, voir plus du tout (suis hs ce soir, ça va encore me coûter cher, je me lève tôt demain, j’ai piscine, on trouve toujours une excuse).
Les galères dans les bouchons comme les temps de transports deviennent insupportables, le monde partout des qu’il y a un petit événement, les incivilités, les gens qui tirent la gueulent, bref les mauvais cotés prennent le dessus.
Mais je reste, j’ai quand même un boulot qui me plaît, des amis avec qui je bouge, je continue de voyager, cela devient ma bouffée d’air annuelle, je pars en week-end, parfois j’entrevois le bon coté de Paris… tiens cette expo qui n’est passée qu’ici et qui était géniale.

Au final je garderais certainement de très bon souvenirs de ces 10 années, j’ai fait des rencontres géniales, progressé professionnellement et personnellement ce fut une expérience très enrichissante. Il est même assez probable que je revienne m’installer a Paris a mon retour, ne serait-ce que pour les opportunités de travail qui n’existent pas forcement ailleurs, mais je ne préfère pas m’avancer la dessus pour le moment, beaucoup de choses peuvent changer d’ici la.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *