> Pays > Afrique > Madagascar > Antananarivo (Tana)

Antananarivo (Tana)

Après 3 vols, 2 escales, une nuit passé dans l’aéroport de Johannesburg, me voilà enfin a Antananarivo, 1200m d’altitude, 17°C, après 5 semaines de pays tropical la fraîcheur fait du bien ! Ici il fait nuit très tôt, je suis un peu crevé, je ne ferais donc pas grand chose, j’irais même jusqu’à me faire livrer du poulet grillé a l’hôtel.

Tana (Antananarivo) est une ville assez compacte divisée entre une ville basse et une ville haute historique et construite sur la colline. Entre les deux, des ruelles pentues et étroites, des escaliers raides et plein de maisons a 2 ou 3 étages construites dans les pentes. Je prends un certain plaisir a monter a pied jusqu’au « Rova », château de la reine, construit tout en haut de la colline, en route on croise pas mal de bâtiments de style colonial, des églises étincelantes, on est dimanche, le Rova est fermé… sauf a payer 60000Ariary. Pendant ma balade je croise un groupe d’écoliers tout excités qui me crie « vahza vahza vahza » de loin, en fait ils sont a moitié attiré a moitié apeurés par un gros caméléon sur le sol. Je n’imaginais pas ça aussi gros mais la bestiole est quand même super fun avec ses yeux indépendants, ces couleurs et le fait qu’il ne bouge presque pas.
En redescendant par les escaliers je me perds un peu, me retrouve dans des ruelles et dans un marché, il est 17h mais le jour descend déjà et il ne fait pas bon se balader en ville la nuit, surtout seul. Le taxi me rappelle quelques souvenirs, c’est une vielle Renault 4L qui peine dans les montées, les autres taxis rappellent également quelques souvenirs, 2CV, Renault 12, Renault5, Peugeot 104, certaines voitures pourraient être des voitures de collection !
Pendant ces deux jours je loge au Moonlight hôtel qui as l’avantage (ou pas) d’être dans un quartier calme et pas trop cher.

Globalement j’aime assez Tana, surtout parce que ça faisait longtemps que je n’avais pas pu me balader en ville a pied, il faut tout de même faire assez attention, ici les enfants pickpocket sont assez nombreux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *