> Pays > Afrique > Cameroun > Cameroun : info techniques

Cameroun : info techniques

Visa : Il faut se rendre a l’ambassade ou au consulat, le visa coute 100€, il y as pas mal de conditions a remplir, notamment fournir les réservations d’hôtel pour tout le séjour. J’ai eut la chance de pouvoir passer par les relations de mes amis Camerounais pour obtenir le visa.

Logement : On trouve assez facilement a se loger, vu qu’il n’y a pas d’adresses il est parfois difficile de trouver certains hôtels mais les taxis savent se renseigner.

Compter minimum 10000CFA par nuit, a ce prix on a une chambre basique, si la télé est quelque chose de très important ici, les problèmes de plomberie sont récurrents et on n’a donc souvent pas d’au courante dans les chambres a la place on vous livrera des sceau d’eau. Il faudra payer bien plus cher pour avoir une clim dans la chambre et celle-ci fonctionnera certainement de manière aléatoire, cela peut cependant être une option utile dans certaines villes ou la chaleur et surtout l’humidité sont difficile a supporter (Douala, Limbe, Ntongsamba notamment). Pensez a visiter et systématiquement vérifier que tout fonctionne avant de prendre une chambre, si quelque chose ne fonctionne pas cela vous donnera une bonne raison de négocier le prix a la baisse ce qui est une pratique courante ici, idem si vous restez plusieurs nuits. Les moustiquaires dans les chambres ne sont pas une pratique courante, sois vous en prenez une avec vous (il faudra trouver comment l’accrocher) soit vous dormez avec les fenêtres fermées et prenez le risque de quelques piqures.

Bamenda : International hotel (Ch 10000CFA, pas d’eau courante, Wifi), il y a une boite de nuit au sous sol qui fait trembler les murs toute la nuit, a utiliser en dernier recours.

Foumban : Holliday City (ch 10000CFA, pas d’eau courante), l’hôtel est dans une ancienne maison coloniale avec un charme certain, c’est un peu en dehors de la ville.

Dshang : Christine Hôtel (Ch 6000CFA, +2000CFA pour la télé, + 2000CFA pour la clim), a l’entrée de la ville l’adresse est pas chère et les chambre vraiment sympa, Dshang étant dans les montagnes il y fait plutôt frais la clim n’est pas un besoin impératif

Yaoundé : Hôtel La brique rouge (ch 10000CFA avec clim & eau courante, sinon 8000CFA), situé en face de l’école polytechnique l’hôtel est difficile a trouver vu qu’on construit un bâtiment juste devant, l’endroit reste confortable pour le prix et proche du centre ville.

Bertoua : Bougogo Hotel (cfh10000CFA avec clim et eau courante), un peu a l’écart du centre mais l’hôtel saura vous indiquer des restos sympa dans le quartier, rénové récemment on as droit a une clim silencieuse et qui fonctionne et a l’eau courante (avec des fuites partout cependant)

Kribi : Hotel Panoramique (ch 6000CFA, +2000CFA pour la clim, +2000CFA pour la télé, eau courante sur demande), l’hôtel est en centre ville et proche de la plage, la clim est un vrai plus vu qu’il peut faire très chaud a Kribi.

Transports : En ville on trouve des taxis, la course coute 200/250CFA pour un taxi un commun, c’est facile dans les petites villes beaucoup moins a Yaoundé et Douala vu qu’il faut pouvoir s’orienter correctement. L’autre option c’est les “Bendskins”, moto-taxi qui sont partout ici et vous emmènerons directement a votre destination pour un prix dérisoire (entre 100 et 500CFA suivant la distance), on tient facilement a deux passagers, par contre on est pas a l’abri de quelques frayeurs !

Entre les villes, sur les courtes distances les transports sont assurés par les petites voitures, des berlines ou on est souvent 2 sur le siège passager avant et 4 derrière. Les distances plus longues sont assurées par des minibus et des bus classiques, les minibus sont toujours surchargés (5 passager par rangée), pour les grands bus on as généralement une place numérotée ce qui donne un peu plus de confort. On peut monter dans un transport ou en descendre hors des gares routières il suffit de demander au chauffeur de s’arrêter, pratique si on connait les itinéraire et la localisation exacte du lieu ou on se rend.
Pour se rendre sur les sites touristiques on peut soit privatiser un taxi, seul cela revient vite cher soit prendre les motos, a savoir que les distances sont parfois longues et qu’il y a souvent une partie a faire sur des pistes mais les conducteurs ont l’habitude.

Globalement les transports sont une vraie épreuve ici, entre l’inconfort des véhicules, la durée parfois très longue des trajets et l’état très variable des routes et pistes.

Nourriture : On trouve partout des étals de grillades, viande et/ou poisson, il faut aller dans les vrais restaurants pour manger des plats traditionnels, le Ndolé est a gouter au moins une fois. En fonction des régions on trouve de la viande de brousse, c’est a gouter notamment si vous êtes amateur de gibier et de bestioles bizarre (hérisson, porc-epic, phacochère, antilope de foret, singe).
Ici il y a des bars partout, la consommation de biere des locaux est assez hallucinante, la bouteille classique fait 65cl et coute 650CFA (1€), il n’est pas rare de voir des gens dans les bars des 8h ou 9h du matin !

Santé : Vaccin fièvre jaune, prophylaxie contre le paludisme et repulsif obligatoire, ici tout le monde a eut le palu au moins une fois et l’absence de moustiquaire n’aide pas

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *