> Pays > Amerique du sud > Colombie > Capurgana

Capurgana

Depuis Medelin il faut une nuit de bus pour se rendre a Turbo, une ville sans intérêt et ou comme son nom l’indique rien ne se passe vite !
Je réserve mon billet pour le bateau sensé partir a 8h et qui partira finalement a 10h après 2 vérifications de bagages et des papiers de tout le monde et un bordel pas gérable au port ! Le bateau mettra aussi 4h a faire le trajet au lieu des 2 heures prévue, pas la faut de la vitesse, plutôt qu’on s’arrête dans tous les petits villages pour poser ou prendre des passager.
Le bateau ne vas pas vraiment lentement, c’est un gros hors bord d’une quarantaine de places mais avec ces 900 chevaux ça avance même plutôt fort dans une mer assez agitée autant dire que ça secoue.
Si vous survivez aux 4h de bateau, sans vous faire de bleus, sans vous mordre la langue et sans perdre vos dents vous avez gagné vous êtes arrivé au bout de la Colombie, a Capurgana !

Capurgana c’est un petit village peuplé essentiellement d’afro-colombiens, le tourisme a marqué son empreinte ici mais la vie reste ultra relax, chaque chose prends son temps et on attends parfois 5 ou 10 minutes avant qu’on vous rende la monnaie. Il y a une plage sympa ou on peut boire une coco loco et surtout se baigner dans l’eau a 30°, les rues n’ont pas vraiment de nom mais on as fait le tour du village en 5 minutes.
Je loge a la Bohemia (dortoir 15000COP, ni wifi ni eau chaude), ici l’ambiance est bon enfant et fêtarde, on s’y retrouve entre backpackers pour boire quelques bières et plus si affinités. L’endroit est un peu a l’écart dans une maison en bois joliment décorée.

Au delà de la plage, il y as ici pas mal de balades a faire dans les environs, on peut même aller faire un tour du coté du Panama a la Miel (prenez votre passeport avec vous, il y a un checkpoint en haut de la montagne). Sur les chemins on croises des papillons, des grenouilles multicolore (a ne surtout pas toucher ça peut être très toxique), des singes et des perroquets.

Ici on peut aussi plonger, c’est même un des seuls endroit au monde on on plonge sans combinaison. Je profite de l’occasion pour (enfin) faire mon PADI, un peu de théorie, quelques exercices en piscine et 4 plongées en mer dans un environnement incroyablement préservé ou on voit énormément de coraux, des raies immenses, des tortues, des « lionfish », bref c’est l’environnement idéal pour ce genre de choses et j’en profiterais pour rajouter deux plongées juste pour le fun !

Au final Capurgana, même si l’endroit ne plaira pas a tout le monde, est un petit paradis sur terre comme il en existe assez peu et je ne regrette pas d’être resté un peu plus longtemps que prévu, la beauté et l’ambiance du lieu aide a supporter les moustiques, l’humidité ambiante (vous ne vous sentirez jamais sec) et la pluie quotidienne

5 thoughts on “Capurgana”

  1. Eliz

    Patrick, tu déchires! ça fait rêver! Profite bien! A plus

  2. Bonjour, el blog tonelada est très réussi! Je te dis bravo! C’est du Beau boulot! 🙂

    1. Patrick

      Hello,

      Thank you very much 😉

      Patrick

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *