> Pays > Asie > Thailande 2014 > Chiang Rai

Chiang Rai

Après ces quelques jours bien sympas passés a Sukhothai, il est temps de refaire un bon paquet d’heures de bus direction Chiang Rai, le trajet se passe comme d’habitude plutôt bien, il y a même du wifi dans le bus !
Chiang Rai c’est une petite ville au nord de la Thaïlande, juste a coté du fameux triangle d’or, frontière triple entre la Thailande, le Laos et le Myanmar et surtout pendant très longtemps haut lieu du traffic d’opium. La ville n’est pas tres grande, on sent qu’on est premièrement hors saison, ensuite hors des grandes zones touristiques, il n’y a pas grand monde ici, il fait très, mais vraiment très chaud, mais l’endroit est charmant. Ici nous faisons quelques rencontres hautes en couleur, deux français qui logent dans la même guesthouse que nous, un belge qui passe ses journées a se balader dans les rues sur son skateboard en se faisant tracter par tous les véhicules a moteur qu’il croise !
Après quelques recherches nous trouvons une agence de treck qui a l’air sympa, départ le lendemain pour deux jours de balade dans les montagnes.

Le treck est un “grand classique”, nous sommes 5, deux Danoises nous accompagnent. Départ de Chiang Mai en pirogue pour remonter la rivière jusqu’à un camp d’éléphants, la balade a dos d’éléphant est assez moyenne, c’est court et a part le fait que pendant quelques minutes je me retrouve seul sur un éléphant au milieu de la rivière, ça bouge surtout énormément lorsqu’on est sur la selle. J’ai largement préféré la balade que j’avais faite lors de mon premier voyage, a cru et sur le coup de l’animal. Pour ceux que ça tenterais, pantalon épais genre jean impératif (malgré les apparences un éléphant ça a des poils et plutôt raide), se rendre dans une réserve pour éléphants hors de coins touristiques, passer une journée ou deux avec les pachydermes et leurs maitres, pas rassurant vu qu’on est tout seul sur un éléphant mais nettement plus confortable vu qu’on est assis sur le coup voir sur la tête de l’animal et magique lorsqu’on traverse une rivière et se rend compte a un moment donné que l’animal ne touche plus le fond de l’eau… oui un éléphant ça nage !

La suite se passe a pied, dans une foret de bambous ou je me fais copieusement attaquer par les fourmis brunes, le genre de bestiole qui t’arrache un bout de peau lorsqu’elle t’attaque ! Notre guide nous montre pas mal de choses, des fleurs, des plantes. Nous traversons des villages ou on peut voir la vie quotidienne des tribus, pour finalement arriver au village ou nous allons passer la nuit. J’ai une maison pour moi tout seul, tout est fait en bois et bambou, il y a juste un lit et une moustiquaire mais l’endroit est très sympa. Il nous reste encore un peu de temps avant la nuit, nous allons donc nous baigner dans une cascade toute proche, au retour nous croisons des villageois qui récoltent du miel dans une ruche a même le sol et meme pas 1m du chemin ou nous sommes passé une heure plus tôt ! L’occasion de gouter du miel juste sorti de la ruche, encore chaud, il est brun foncé et a un gout fort mais c’est vraiment super bon. Ce soir nous mangeons des plats locaux préparés par notre guide, c’est varié et super bon, un villageois nous apporte du cobra, ça en fait hésiter quelques uns mais c’est une occasion unique, rien que d’imaginer que quelqu’un a quand même du affronter un serpent mortel donne une autre dimension au plat.
Le lendemain nous nous baladons a nouveau dans les villages, croisons d’autres cascades, des champs de thé, mangeons dans la foret, tout est préparé avec les moyens disponible, c’est a dire du bambou pour faire du feu et cuire a peu prés tout : du riz, de la viande, de la sauce, c’est assez sympa a voir. Nous finirons la journée et le treck en nous relaxant dans des bains alimentés par des sources chaudes. Il y a une odeur soufrée particulière mais on s’habitue, l’eau sort dans un puits a plus de 80°, il est quasi impossible de s’en approcher, tout est chaud autour. Il y a des petits bassins pour faire cuire des oeufs et un grand bassin pour se baigner, l’eau est très chaude (40°), il est difficile de rentrer dans l’eau et on ne peut pas y rester très longtemps mais c’est très agréable.

Après nos aventures en foret nous profitons d’une journée pour louer une moto et explorer les environs, notamment le sublime temple blanc, c’est un temple récent, en partie encore en cours de construction, il est réalisé par un artiste thaï, la déco mélange l’ancien et le nouveau avec un style très particulier.

Nous passons une journée supplémentaire a Chiang Rai, l’occasion de visiter un peu la ville, de faire la fête et de notre première et seule erreur de choix d’un salon de massage… Demain départ pour Chiang Mai a 3h de bus d’ici et surtout direction Songkran, le nouvel an Thai et la fête de l’eau !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *