> Pays > Afrique > Cameroun > Douala – Limbé

Douala – Limbé

Pour mon premier jour ici j’ai deux missions principales : Changer de l’argent et trouver quelques vêtements le temps que mon sac arrive.

Eric m’accompagne, nous allons changer de l’argent dans un endroit qu’on lui a conseillé, c’est au milieu de la rue, pas super rassurant de changer des centaines d’euros entre deux voitures mais le taux de change est pas mal et finalement ça se passera bien.

Nous visitons aussi un marché ou j’achèterais quelques trucs essentiels, 1 short, 2 t-shirt, des sous vêtements.

Cette fin d’après midi nous (Eric, Margo, la sœur de Margo) partons pour Limbé, on utilise les transport en commun c’est a dire ici une voiture tout ce qu’il y a plus normal sauf qu’il y a 2 passager a l’avant et 4 a l’arrière ! Je regrette déjà le confort du 7places Sénégalais, heureusement on a que 2 heures de trajet.

Une fois a Limbé on attends un contact un bon bout de temps, suffisamment pour boire une bière, ce contact nous trouvera un hôtel pas cher sur les hauteurs, point essentiel (pour les Camerounais) il y a une télé dans la chambre, pas d’eau courante par contre, mais c’est moins grave !

Aujourd’hui nous descendons de la montagne direction la plage de sable noir. Si voir une plage avec du sable noir a quelque-chose d’assez surprenant, celle-ci est toute petite, encombrée de déchets divers, avec vue sur la plateforme pétrolière et le port industriel, on est quand même vraiment très loin d’un endroit idyllique mais a défaut de mieux j’irais quand même me baigner.

Un peu plus loin en ville il y a une autre plage, pas mieux que la première, mais l’attraction principale c’est les chevaux et le restaurant sur la plage (assez cher), nous laissons les filles qui doivent rentrer sur Douala, au passage Margo me demandera une assez grosse somme au titre qu’elle est venue jusqu’ici pour me rendre visite, je ne fais pas de vagues mais la situation a de quoi surprendre et m’énerver.

Avec Eric nous partons en direction du village de pécheurs qui est juste a coté, il faut traverser un petit bras d’eau pour y aller. Pour une raison que j’ignore Eric préfère passer par la plage plutôt que traverser le village, pour le peu qu’on ait traversé j’ai trouvé ça sympa.

De retour nous (Eric, notre contact a Limbé et moi même) partons manger dans un petit resto, au passage je vois passer deux tournées de bière, pour moi une seule Castel de 65cl sera déjà difficile a finir ! Au passage c’est encore moi qui paye pour tout le monde, ou plutôt Eric vu que je lui ai confié un peu d’argent (a sa demande) et qu’il négocie pour moi.

Ce soir on mange a coté de l’hôtel avec notre contact a Limbé, avec évidement quelques bières et c’est évidement encore moi qui paye la note !

Pour mes deux premiers jours au Cameroun c’est une vraie déception, je ne me suis pas senti en sécurité a Douala, au point de ne faire aucune photo. Limbé décrit dans mon bouquin comme un endroit très joli est vraiment très loin de mes attentes, pour ce que j’en ai vu au moins.

Les gens sont également décevants, si j’avais su que je devrais tout payer pour la venue de Margo a Douala je lui aurait certainement dit de ne pas venir, ici tout marche par « relations » ce qui implique de payer au minimum repas et bières a tout le monde. De manière générale les gens sont très impolis, pas bonjour, pas au-revoir, pas merci, ici on provoque au mieux indifférence.

Après le Sénégal c’est un vrai choc !

Une autre différence avec le Sénégal, ici il y a des restos mais surtout des bars a tous les coins de rue et on boit manifestement souvent plus que raison.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *