> Pays > Afrique > Cameroun > Kribi

Kribi

Kribi est la dernière destination de mon voyage au Cameroun, depuis Yaoundé il faut compte 3 ou 4h de bus, ses plages sont réputées parmi les plus belles d’Afrique et la réputation n’est pas volée. Je loge a l’hôtel international assez idéalement situé vu qu’il est en centre ville mais aussi a 10min a pieds de la plage, Kribi est une petite ville balnéaire ou la vie s’écoule tranquillement entre plage, poisson grillé et soirées, tout ce qu’il me faut pour mes derniers jours.

Pour les chutes de la Lobé il faut prendre un taxi ou une moto, c’est a 10km de la ville vers le sud, ici la rivière se jette directement dans la mer, si l’endroit est pas mal je trouve la réputation assez surfaite, les chutes d’Ekom Nkam sont bien plus impressionnantes et pour la première fois au Cameroun je sens le piège a touriste, on vous saute dessus pour vous vendre la balade en pirogue, la dégustation de crevettes et les souvenirs. Je paye cher (8000CFA après d’âpres négociations) pour une balade au pieds des chutes et la visite du village des pécheurs, avec la pirogue on peut s’approcher très prés des chutes, on me montre des nasses qui sois disant servent a pécher les crevettes mais je n’y crois pas trop. Pas de village de pécheurs, apparemment j’ai pris trop de temps et il faut retourner a l’embarcadère, mon piroguier as d’autres clients… Le resto au pieds des chutes propose des plats, crevettes notamment a des prix prohibitifs, au lieu de cela je pars me balader sur la plage et finis par découvrir un autre resto ou on peut manger sur le sable a l’ombre des arbres et a des prix bien plus raisonnable. Un conseil si vous venez, prenez la peine de longer la plage (a droite en partant du resto), en 10min a pied on arrive sur une autre plage très jolie avec des restos pieds dans l’eau.

Clémentine m’a conseillé de visiter Lonji, un village de pécheurs a 15km au nord de Kribi. Le village est posé au bord de l’eau et ne reçoit manifestement pas beaucoup de touristes, certains semblent assez surpris de me voir ici, il y a des pirogues sur la plage, quelques percheurs en mer, des maisons en bois et en terre, un petit marché et quelques bars. A droite du village il y a une grande plage superbe ou j’irais me baigner malgré dans les vagues plutôt grosse, après quelques temps je rentre la marée montante aidant le bras de mer que j’ai franchi sans problème a l’aller s’avère plus compliqué au retour, beaucoup de courant et assez profond mais ça passe.

Dernier jour au Cameroun, je repars avec le bus pour Douala et je reprends un taxi qui me déposera directement a l’aéroport pour reprendre l’avion direction le Gabon.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *