> Pays > Afrique > Sénégal > La boucle Cachouane, Diembering, Oussouye, Carabane

La boucle Cachouane, Diembering, Oussouye, Carabane

Ce matin, retour a Elinkine par la pirogue, puis nouvelle pirogue pour Cachouane, plus d’une heure sur l’eau, crème solaire obligatoire !

Cachouane a un petit air de paradis sur terre, avec ses palmiers, sa plage, ce tout petit village est construit dans le sable. Je loge chez Papis, les chambres sont dans une case traditionnelle Diola. C’est une case a impluvium, c’est a dire que le toit est inversé au centre de la case pour apporter la lumière et surtout recueillir l’eau de pluie. Historiquement plusieurs familles vivaient en communauté ici, autour de la case étaient disposé les jardins et champs pour l’agriculture, le bétail, l’ensemble est entouré d’une clôture avec une porte unique et permettait a la communauté de se protéger d’attaques éventuelles. La case est donc un système qui permettait d’assurer l’autonomie d’une communauté, leur taille est très imposante surtout par rapport au petites cases qu’on voit ailleurs au Sénégal. Imaginez qu’il y a ici 8 chambres spacieuses, double ou triples, un grand espace commun pour se relaxer.

Les prix du restaurant sur la plage peuvent sembler élevés (4000CFA) mais pour le prix on est au petits soins, entrée, plat, dessert, on mange les plats du jour mais c’est succulent et du coup le rapport qualité prix redevient super intéressant !

Lors de ma balade dans le village, tout le monde vous salue comme c’est la coutume ici, je serais invité a déguster des noix de coco tout juste ramassées de l’arbre, voir quelqu’un grimper sur les grands cocotiers est impressionnant, autant que la découpe a la machette des fibres qui entourent les noix.
Ce soir je ne suis pas seul, d’autres Sénégalais sont venus en vue d’une fête religieuses qui se déroule demain, je passe une soirée très sympa avec eux a discuter en buvant du vin de palme. Ce soir la mer m’offre un spectacle magique, la plage et la crete des vagues sont illuminé de mille feux par le plancton bioluminescent.

Deuxième étape, aujourd’hui une randonnée de 8km vers Diembering m’attends, je pars donc pas trop tard mais le soleil tape déjà fort, heureusement on peut régulièrement se mettre a l’ombre sous les grands arbres. En route je croise pas mal de monde qui se rends a Cachouane pour la fête, on m’indique un raccourci, petit chemin qui serpente a travers les arbres. La rando peut être un peu pénible par moment vu qu’on marche beaucoup sur du sable mou, avec le sac sur le dos, certes allégé, ça fatigue pas mal. Je traverse un premier bolong avec de l’eau jusqu’au genoux, j’en rencontre un deuxième, nettement plus long et plus profond, j’ai de l’eau jusqu’à la taille et je ne suis pas encore au milieu, dans le doute je rebrousse chemin et je contourne l’obstacle et récupère la piste après avoir traversé des rizières.

Diembering est un assez grand village avec ses ruelles étroites et labyrinthiques, on m’accompagne jusqu’au grand fromager qui est en effet immense, c’est un des plus grands arbres qu’il m’ait été donné de voir, le campement Asseb est juste a coté. Le temps de poser mes affaires, de manger et je pars explorer le village et la plage, ici les rues sont sinueuses, bordées de maisons, un habitant m’indique la direction de la plage : « tu vois le vent ? Il suffit de marcher dans la direction d’où il vient ». On passe sur la grande dune couverte de majestueux fromagers, des enfants me montrerons le chemin jusqu’à la plage qui est a 10 minutes a pieds en traversant les champs d’oignons et le sable.

La plage est un très long banc de sable blanc bordé par les arbres, ici on est face a l’atlantique, il y as donc pas mal de vagues, ça change de Carabane. Je suis le seul ici, ce qui ne m’empêchera de passer un peu de temps dans l’eau a jouer avec les vagues, l’eau est plutôt bonne et très claire. De retour au village, je me perds une nouvelle fois dans les ruelles mais les habitants toujours aussi sympa me remettent dans la bonne direction.

Ce soir on est samedi et il n’y as pas une mais deux fêtes ! D’un coté des chorales Diolas se produisent avec chants et danses traditionnelles, c’est très joli a voir, de l’autre coté du campement c’est les jeunes qui ont transformé un bâtiment en discothèque, la fête durera jusque tard dans la nuit. Ici on aime faire la fête et ça se voit !

Depuis quelques jours on m’avait mis le doute sur le bateau pour Dakar qui ne s’arreterais peut être pas a Carabane, doute malheureusement confirmé, me voilà donc obligé de retourner a Carabane aujourd’hui, récupérer mes affaires pour repartir ensuite a Zinguinchor lundi, bien dommage car je serais bien resté un jour de plus dans ce sympathique village, au passage je rate aussi ma visite d’Oussouye.

Diembering – Cap Skirring : taxi (1000CFA), a Cap Skirring j’attends plusieurs heures que le 7 places pour Oussouye se remplisse, au passage j’apprends un peu tard que l’autre option c’est de prendre le 7 place pour Ziguinchor et descendre a Oussouye, je vois donc trois 7 places partir pour Ziguinchor avant que le mien ne parte… D’Oussouye je trouve facilement un 7 places pour Elinkine, vu qu’il est tard plus aucune pirogue publique ne circule, je trouverais quand même une place dans une pirogue qui se rend dans un autre endroit et me déposera au passage a Carabane.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *