> Pays > Amerique du sud > Perou > Lima Ablo Espagnol ?

Lima Ablo Espagnol ?

Après pas loin de deux jours d’avion qui m’auront fait passer par dans l’ordre, Johannesburg, Addis Abeba (Ethiopie), Lomé (Togo), Sao Paulo (Brésil) me voilà enfin a Lima ! Au passage Sao Paulo n’est pas un aéroport ou il fait bon passer la nuit, les sièges sont fait pour qu’on ne puisse pas s’allonger (accoudoirs systématiques) et on n’y trouve pas non plus les « chaises longues » qu’on trouve désormais un peu partout, tout est fait pour vous faire payer l’hôtel de l’aéroport a 200€/nuit.
Ici même a la douane ça ne parle pas vraiment anglais mais je m’en sors quand même, idem pour le taxi et me voilà chez Che Lagardo, un hostal (auberge de jeunesse) a Miraflores, quartier aisé mais aussi quartier touristique de Lima.

Ce matin j’ai quelques trucs « rigolos » a faire… trouver une carte sim pour mon téléphone, réparer mon laptop qui refuse de démarrer, il suffit de déconnecter/reconnecter la batterie sauf qu’avec un ultra-portable il faut avoir les bons outils pour ouvrir la bête, lire un bout du lonely planet, finaliser mon itinéraire et s’il me reste un peu de temps visiter la ville.
Le premier constat est assez immédiat : ici l’anglais n’est pas vraiment répandu, c’est espagnol ou rien et vu mon niveau d’espagnol ça va être sport ! La carte sim c’est vraiment pas gagné, je vais dans plusieurs boutiques mais impossible de me faire comprendre, pourtant il me faut juste un micro sim avec du redit… Au final il me faudra 2 jours, pas mal de galères et l’aide d’hispanophones pour obtenir le précieux, car oui ici on peut acheter une carte sim a tous les coins de rue une fois qu’on sait que ça s’appelle « chip » ici, par contre sans l’activer ça reste un bout de plastique et pour ça il faut un passeport et surtout se rendre dans une boutique qui réalise cette activation, j’ai je pense jamais autant galéré pour une simple sim.
Pour le laptop ça se passe un peu mieux, on m’a indiqué une zone ou il y a des vendeurs/réparateurs, a la 3eme boutique je me fais suffisamment comprendre pour qu’on me prête les outils dont j’ai besoin et que je répare moi même mon pc devant le vendeur médusé qui refusera d’ailleurs que je lui donne quelque chose en échange du service.
Cet après midi je prends mon courage a deux main, le manager de l’auberge m’a indiqué comment me rendre au centre de Lima en bus (ligne 301 a 20m de l’auberge) ou en minibus (faut comprendre la destination annoncée). 45 minutes plus tard me voilà a Lima Central, au passage j’ai rencontré Juliette dans le bus, une jeune française qui elle parle espagnol et on fera un bout de visite ensemble.

Le centre de Lima c’est Plaza de armas (place d’armes), une grande place ou se trouve notamment le palais présidentiel mais aussi une cathédrale et plusieurs autres bâtiments anciens. La ville as tous les airs d’une ville coloniale, vieux bâtiments dans les styles européens, découpage des rues a angles droits et un certain gigantisme preuve de la puissance passée de l’empire espagnol. J’en profite pour visiter la cathédrale (entrée 1S) qui est vraiment impressionnante et magnifiquement décorée, j’aime pas trop les église d’habitude mais la j’avoue c’est très joli. A la nuit tombée je tombe par hasard sur une magnifique église peinte en bleu indigo, elle n’est pas dans le guide mais devrait y figurer !
Aujourd’hui je fais le « free walking tour » une visite de la ville accompagnée d’un guide rémunéré sur le principe du pourboire. Le gros intérêt de cette balade c’est qu’elle vous fera faire le tour du centre ville, vous permet de situer les principaux bâtiments dignes d’intérêt (il y en a un paquet), se termine par une dégustation de Pisco et se termine suffisamment tôt pour vous laisser le temps de visiter les endroits que vous voulez dans l’après midi. Je décide de visiter les catacombes ce qui se révèle être un bon choix, le monastère est particulièrement joli, le visite intéressante et avec un guide en anglais. J’irais prendre un peu de hauteur et boire un café au 4e étage d’un bâtiment sur la plaza des armas avant d’essayer sans suces de retrouver mon église bleue.
C’est samedi soir et ce soir j’irais faire un tour a Barranco, quartier des bars et boites avec quelques backpacker, sur plusieurs rues les bars et boites sont alignés les uns a coté des autres, il suffit d’écouter la musique et de choisir ! Ça me change pas mal de l’Afrique, ici c’est musique latino a fond les ballons, bière et pisco dans les verres, compliqué de discuter par contre vu que personne ne parle anglais.

Après avoir enfin réglé mes problèmes de carte sim je peux enfin réserver mon bus pour cette nuit, direction Huaraz et la Cordillère blanche.

Pour une première impression du Pérou, Lima me laisse une très bonne impression, c’est un peu comme Paris une ville musée, beaucoup de bâtiments sont d’époque coloniale, la ville est vraiment belle. L’espagnol est par contre pour le moment un vrai handicap pour ce qui est de communiquer avec les gens, je suis assez surpris du peu de personnes parlant anglais sachant qu’on est dans un pays particulièrement touristique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *