> Pays > Asie > Indonesie > Lovina – Bali

Lovina – Bali

Après 2h de route dans un Bemo, le seul transport public ici, minibus lent et plus que basique en plus d’être surchargé, me voilà au Lovina, je trouve assez vite un endroit qui as l’air sympa ou dormir : XXX, 120 000 IDR la nuit et ça commence a négocier direct : une nuit gratuite si je plonge, une moto gratuite, etc. Comme je n’ai pas de programme je ne dis rien mais je garde ça dans un coins de ma tête. Le propriétaire est ultra cool et me transporte un peu partout avec sa moto, pour aller manger, faire des courses etc, ici tout le monde vit sur une moto !

Après une journée repos/plage bien méritée il est temps de repasser a l’action, au programme deux plongées sur l’île de Menjangan et avant cela une petite balade en mer a la rencontre des dauphins, je n’était pas vraiment pour mais c’est gratuit.
A 6h du matin j’embarque donc dans une banca, un petit.. bateau traditionnel propulsé par deux moteurs de débroussailleuse !

La « chasse » peut commencer, assez vite on aperçoit les premiers dauphins qui viennent en nombre dans la baie pour s’alimenter. Le spectacle est impressionnant il y as une bonne centaine de dauphins qui tournent autour des bateaux et font parfois des bonds impressionnants hors de l’eau… l’avantage des dauphins c’est qu’en général ils aiment bien les bateaux et viennent donc très prés jusque presque toucher les flotteurs de notre embarcation. Je n’attendais rien de particulier de cette expérience, au final c’est un spectacle sublime qui vaut bien de se lever aux aurores.

De retour sur la terre ferme je pars direction la plongée, l’Ile de Menjangan est un parc national maritime au large de Bali, de Lovina il faut 1h de route et 30 minutes de bateau pour s’y rendre. L’île est inhabitée mais souvent visitée, un important temple hindou se trouve perché sur une des falaises. L’endroit est plutôt joli si ce n’est que des quantités impressionnantes de plastique flottent sur l’eau. Sous l’eau ce n’est pas beaucoup mieux, il y as du plastique un peu partout sur les coraux et on se demande bien comment les poissons font pour survivre la dedans. On est donc certes dans un parc national mais c’est bien les premières et dernières plongées que je fais dans ce type d’environnement.
Au minimum cela fait prendre conscience que nous avons un vrai problème avec le plastique flottant dans les océans, au cours de mes différents trajets en bateau j’en ai presque toujours vu a un moment ou a un autre mais rarement dans de telles quantités.

Aujourd’hui j’ai décidé de changer de la plage, je loue une moto et direction les montagnes a l’intérieur de Bali, mon premier arrêt sera aux cascades de Git Git, un endroit assez connu des touristes et plutôt impressionnant, la rivière dévale un canyon en plusieurs cascades plutot jolie.

Comme le temps se couvre je décide de ne pas monter plus haut vers Munduk mais de partir en direction d’autres cascades un peu plus loin dont j’ai entendu parler. Le gps m’annonce 20km et 1h de route, assez vite il se met a pleuvoir puis je me retrouve sur une minuscule route en très mauvais état, je demande régulièrement mon chemin aux gens que je croise et on me répond en souriant que je suis dans la bonne direction. Avec la pluie la route alterne entre un chemin boueux et un torrent d’eau marron, je m’en sors sans tomber mais cela relève du quasi miracle ! J’arrive enfin a la barrière qui mène a la cascade, on m’indique de continuer a moto sur un petit chemin bétonné, ça descend raide, en fait s’il y as des parkings un peu partout il faut continuer le plus loin possible. En descendant de moto je me rends compte que mon téléphone resté dans ma poche et a rejoint le paradis des portables qui ont pris l’eau, paix a son âme !
A partir de la un petit chemin bien aménagé descend dans le canyon et on voit assez vite les premières cascades. Ici l’eau s’élance de presque 70m de haut dans deux canyons en forme de fer a cheval en créant un immense nuage de vapeur, la baignade sous les cascades est super rafraîchissante et fait du bien, histoire de me rincer de la pluie accumulée sur le trajet !

Sekumpul c’est définitivement mieux que Git Git, de ce qu’on me fait comprendre il y as une autre route un peu plus longue mais en bien meilleur état pour venir jusque ici, mon retour sera d’ailleurs bien plus facile que l’aller.
Pour une destination choisie un peu au hasard Lovina est une très bonne surprise, l’endroit est plutôt relax, les gens sont super cool, je passerais deux soirées a boire des bières avec des balinais, une épicerie qui vent de l’alcool, une guitare et de la bonne humeur. Il y as suffisamment de choses a faire ici pour y rester quelques jours, la plage est belle et les environs également, il paraît que Munduk vaut également le détour.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *