> Pays > Afrique > Cameroun > Ntongsamba / chutes d’Ekom Nkam

Ntongsamba / chutes d’Ekom Nkam

Après deux heures serré comme une sardine, cette fois c’est un record, 3 passager devant c’est a dire deux sur le siège passager et un passager avec le conducteur, plus 4 passager derrière plus une voiture tellement chargée que le coffre est totalement ouvert et remplis de divers sacs, honnêtement je me demande comment la voiture a résisté a un tel traitement, a chaque bosse les roues touchent la carrosserie ! Finalement j’arrive au Ntongsamba, une petite ville, connue pour son café et la proximité des chutes d’Ekom Nkam.
Meme si je assez tôt (midi), apparemment impossible de visiter les chutes aujourd’hui, j’en profite pour manger du poulet avec une sauce aux arachides a l’hôtel et je vais me balader en ville, voir si je trouve du café. Ici comme presque partout ailleurs au Cameroun le seul café disponible est l’éternel nescafé soluble, c’est une vrai déception. A croire que le café produit ici est envoyé directement en Europe avant d’être réimporté sous forme de poudre soluble, merci Nestlé !

Les chutes d’Ekom Nkam sont situé a 30km de la ville, 20km de route 10km de piste, il faut trouver un moto pour vous y conduire, les taxis sont plutôt rare ici. Une fois dans le parc des chutes on paye un droit d’entrée et un guide vous accompagne dans la foret, ici il y a une claire volonté de rendre le lieu accessible, c’est plutôt bien amenagé, avec des passerelles, des ecaliers, des barrières, le seul bémol c’est qu’on est dans une zone assez chaude et humide et que c’est infesté de moustique, prévoir des vêtements long et du répulsif. On peut d’un coté descendre en face de la cascade et avoir une vue sur la grande chute, le débit est important et le bruit assez impressionnant, en saison des pluies ça doit être monumental ! De l’autre coté on accède au haut des chutes avec une vue tres sympa également.
J’ai vraiment apprécié cet endroit, même si il n’y a pas grand chose d’autre a faire (en tout cas accessible a un voyageur seul) ça vaut largement le détour pour aller y faire un tour.

Comme désormais je masterise les transports, je retourne la même journée a Dshang d’où il me sera plus simple de rejoindre Yaoundé demain. A Dshang suite a l’orage il y a une coupure générale d’électricité, on s’éclaire a la bougie et les gens se baladent avec des torches dans la rue ça donne un air étrange a la ville.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *