> Pays > Asie > Philippines > Sagada

Sagada

De Banaue je prends le jeepney direction Bontoc, histoire d’admirer la vue il est de bon ton de s’asseoir sur le toit ! Un jeepney ça roule pas très vite, la route serpente dans les montagnes avec une vue superbe sur les alentours, il faut se tenir un peu dans les virages mais c’est franchement fun. De Bontoc un autre jeepney plus que chargé, je voyage avec des bagages et une bonne dizaine de personnes, de nouveau sur le toi, la encore la route est superbe !

 

Sagada c’est un petit village, ici les habitants sont très fiers de leur culture et tiennent a la préserver, l’accès a la propriété est réservé aux natifs du lieu, pour préserver le calme de l’endroit, le seul bar ferme a 23h… Ici on vient pour les grottes, mais surtout pour les cercueils suspendus !

Pour mon premier jour je pars faire « cave connections », une balade souterraine qui permet d’entrer par une grotte et ressortir par une autre. A l’entrée de la première grotte on croise des cercueils en bois, beaucoup ont un lézard gravés sur le dessus, signe de prospérité.

Le guide allume sa lanterne puis les choses sérieuses peuvent commencer, il faut se faufiler dans d’étroits boyaux pour descendre toujours plus bas dans la grotte, parfois il faut utiliser une corde pour grimper a certains endroits, même si c’est au final assez facile c’est quand même franchement amusant.

On croise quelques concrétions en cours de route avant d’arriver dans l’autre grotte ou l’attraction est une immense cascade de concrétions. Il faut se promener pieds nus mais pour une bonne raison cela permet d’avoir une très bonne adhérence, la surface est une sorte de papier de verre au grain très fin sur lequel on tient en effet très bien pieds nus.

On descend toute la cascade en passant par des vasques et des murets jusqu’à arriver en bas ou coule une rivière souterraine, il est ensuite temps de remonter a la lumière du jour, la balade aura duré 4 bonnes heures de grand plaisir pour moi qui aime bien ce genre d’aventures.

Je ne peux pas partir d’ici sans une visite aux fameux cercueils suspendus, la tradition séculaire ici n’est pas d’enterrer les morts mais plutôt de déposer les cercueils creusés dans un tronc de bois soit dans les grottes, plus souvent de les suspendre dans une falaise, parfois avec la chaise sur laquelle le défunt s’asseyait. La tradition existe dans toute la région mais beaucoup d’endroits sont interdits ou difficile d’accès, ici on peut voir toute une série de cercueils suspendus dans la falaise, certains a une hauteur impressionnante.

La balade est aussi l’occasion de traverser une nouvelle grotte, très facile celle-la, d’aller se rafraîchir dans une vasque crée par une petite cascade et pour moi de vérifier si j’ai encore quelques restes d’escalade… et si la technique est encore la, après plusieurs mois sans grimper le constat est évident : je n’ai plus de force et je transpire comme un bœuf vu la chaleur, le spectacle amuse quelques philippins un peu médusé de voir des étranger s’amuser a grimper sur leurs falaises, ce n’est visiblement pas un sport répandu ici.

Sagada c’est vraiment un endroit que j’ai apprécié, pour son calme, pour l’ambiance et pour la beauté des environs, si ici le tourisme, autant étranger que philippin est bien présent il sait se faire assez discret, on peu se loger pour des prix assez dérisoires, la nourriture est plutôt bonne mais assez chère par rapport aux standards philippins.
Pour ceux qui voudraient passer plus de temps ici, il y a plusieurs autres grottes d’un niveau technique supérieur a visiter, des balades vers de communautés, le lever de soleil sur les Marlboro hills, bref ça ne manque pas d’activités et j’aurais pu rester une bonne semaine ici. A noter qu’il n’y as pas de distributeur de billets ni bureau de change.
Toutes les visites nécessitent obligatoirement un guide local, si vous venez seul, une bonne solution consiste a se rendre au point de départ des excursions et d’attendre un autre groupe pour se joindre a eux, le prix du guide étant généralement divisé par le nombre de participants il y a peu de chances qu’on vous refuse.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *