> Pays > Afrique > Sénégal > Sénégal : Bilan et info techniques

Sénégal : Bilan et info techniques

Le Sénégal c’est mon premier pays d’Afrique et c’est une vraie découverte, ici tout est différent de l’Europe et de ce que j’ai pu voir jusqu’ici, même si pas mal de choses rappellent les liens étroits que ce pays entretien avec la France, que ce soit nos anciennes voitures recyclées en taxi et transport en communs ou les nombreuses entreprises qui ont des filiales ici.

Si la population est a 90% musulmane ici règne une vrai harmonie et tolérance vis a vis des autres communautés, on fête d’ailleurs les fêtes des chrétiens et des musulmans, il n’est pas rare de voir des musulmans participer a une fête chrétienne et inversement. Personne ne vous regardera de travers pour une tenue vestimentaire un peu osée ou parce-que vous buvez une bière sur la plage.

Les femmes sénégalaises cultivent une vraie élégance, que ce soit les habits ou les cheveux, le contraste est parfois saisissant lorsqu’on voit des personnes très élégantes marcher avec des talons dans les rues poussiéreuses des villes.

S’il y a parfois des guides ou des vendeurs un peu trop collants, la majorité des Sénégalais sont des gens ouverts, curieux et respectueux, il est assez facile de le rencontrer et de discuter avec eux, ils vous feront parfois découvrir leur univers voir partagerons un repas.

Pour finir, j’aurais aimé passer plus de temps ici, je reviendrais, c’est certain.

Informations techniques.

Visa : normalement plus nécessaire a partir de mai 2015, sinon la procédure est assez simple (billet d’avion, réservation d’hôtel et copie du passeport sont les pièces nécessaires).

Logement : On trouve assez facilement a se loger, même si les hôtels ne sont pas forcement très clairement indiqués il sont généralement connus des taxis.

Compter minimum 10000/12000 CFA (15€/18€) par nuit, le double pour Dakar, a ce prix on a au minimum un chambre basique avec ventilateur, parfois une salle de bain privative, parfois également la clim. Il y a peu d’hébergement moins cher en ville, ailleurs on trouve des notamment des campements. Contrairement a l’Asie, la clim n’est pas très répandue ici sauf dans les hôtels de luxe, elle n’est pas toujours nécessaire, notamment au bord de la mer ou la température descend la nuit.

Dakar : Ker Jarkhalo (ch 18000 CFA, dort 6000CFA, wifi), petite auberge tenue par un Italien et une Sénégalaise, très bonne ambiance et de très bon conseils. Situé a Yoff, l’endroit est très calme, proche de l’aéroport et la grande plage de Yoff est a deux pas.

St Louis : Café des Arts (ch 10000CFA, dort 4000CFA, wifi), si l’endroit est basique, Awa la propriétaire est vraiment adorable et vous pouvez profiter de la terrasse sur le toit.

Tambacounda : Bloc Gadec/Auberge Sadio (ch simple 10000CFA, avec clim 16000CFA, wifi), petite auberge largement suffisante pour passer la nuit avec a proximité des endroits ou manger et boire une biere.

Kedougou : Campement Nieriko (case avec sdb privative 1000CFA, wifi), situé en bordure de la ville au bout d’une rue poussiéreuse et a coté du fleuve. Cet établissement travaille beaucoup avec les chasseurs mais le personnel a su rendre mon séjour agréable même si il y a probablement mieux en ville. L’autre option consiste a loger dans l’un des campements situés dans les villages autour de la ville (Dindefelo, Affia, Bandafassi on tous un campement).

Ziguinchor : A éviter absolument l’hôtel Perroquet dont la réputation est tout sauf justifiée (voir l’article sur Zinguinchor). Casa Africa est par contre tout a fait correct.

Carabane : Gloria, une sympathique espagnole loue des chambres dans sa maison au bout du village (3000 CFA), vous la trouverez au restaurant le Calypso, téléphone :

Cachouane : chez Papis (ch 4000CFA, pension complète 12000CFA), vous logerez dans une très belle case Diola, l’option pension complète est a ne pas négliger, le village est petit et surtout le restaurant est vraiment bon.

Diembering : Campement asseb (ch 7000 CFA, sdb privative), campement sympathique sur la place du village, le restaurant ne semble pas super par contre et le restaurant reggae/rasta également sur la place du village sert de très bon plats pour un prix plus que raisonnable (900CFA environ)

Joal : Le Thiouraye (ch 10000CFA, sbd privative, wifi, petit dej), l’endroit est au bord du fleuve, le resto est vraiment très bon et pas trop cher.

Transports : Ici il ne faut pas s’attendre a du confort si on prends les transports en commun. En ville on peut prendre les taxis qui sont en général abordable, il s’agit de vielles Peugeot et Renault délabrées repeintes en jaune. Sur les longues distances on a soit les bus/mini bus, assez voir très délabrés, ils font de très nombreux arrêts et les pannes ne sont pas rares, l’autre option c’est les 7 places qui sont des vieux break Peugeot 505 (voir 504) et Renault 25, ils ne partent qu’une fois plein ce qui peut prendre du temps. C’est loin d’être confortable, surtout si on se retrouve a l’arrière, ça as l’avantage non négligeable d’être nettement plus rapide que le bus. Attention a garder vos objets fragile avec vous, il n’est pas rare que les bagages soit sur le toit et vu l’état des routes ça secoue pas mal.

N’essayez pas de négocier, les prix pour les 7 places et les bus sont fixe, il faut par contre parfois discuter le montant du supplément pour les bagages (500 a 1000 CFA/bagage)

A 4 ou 5 personnes l’option location de voiture peut être a étudier, les règles de circulation sont les mêmes qu’en France et la circulation n’est pas très dense (sauf peut être Dakar).

Dakar – St Louis : 7 places, 4500CFA, 4h minimum d’une route pas trop mauvaise.

St Louis – Kaolak : 7 places, 6000CFA, 6/7h dont une partie de piste poussiéreuse et cahoteuse.

Kaolak – Tamba : Bus, 4000CFA, très long, la route n’est pas en super état, ne pas écouter les gens de la gare routier a Kaolak et prendre plutôt un 7 places.

Tamba – Kedougou : 6000CFA, 5h route bitumée mais en mauvais état.

Tamba – Ziguinchor : il y a des 7 places direct tôt le matin, sinon aller a Kolda puis 7 place pour Ziguinchor, la route est longue, en mauvais état avec des passages de pistes, prévoir la journée complète.

Ziguinchor – Elinkin : 2000 CFA, 2h, la route est bonne.

Elinkin – Carabane : la pirogue publique coûte 1500CFA vers Carabane ou vers Cachouane. Attention depuis Carabane les pirogues ne circulent que le matin. Affréter une pirogue privée coûte 15000CFA.

Ziguinchor – Dakar : bateau en siège simple : 15900CFA, cabine 4 place : 30900CFA/pers

Nourriture : L’eau en bouteille est assez chère (500CFA pour 1,5l), l’eau du robinet est claire mais pas potable pour les touristes, l’eau des forage est souvent potable, pour économiser on peut sans problème purifier l’eau du robinet ou des forages avec du mirocupur. Méfiance sur les sachets d’eau vendu un peu partout, ceux scellé sont ok, ceux fait par les vendeuses sont en réalité de l’eau du robinet.

Les Sénégalais mangent généralement chez eux, il y a donc assez peu de restaurants et il peut être parfois compliqué de trouver a manger et souvent la cuisine prendra pas mal de temps car peu de choses sont préparées a l’avance. Souvent les restaurant se résument a une petite gargote étriquée mais les apparences sont trompeuses la nourriture y est souvent très bonne, s’il y a une carte, il n’y a la plupart du temps qu’un ou deux plats disponible, globalement la nourriture est variée, peu épicée et copieuse.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *