> Pays > Amerique du sud > Bolivie > The death road, la route de la mort

The death road, la route de la mort

Une des attractions majeure a La Paz est la descente de la death road on VTT. La route de la mort fut pendant plus de 50ans la route la plus dangereuse au monde, 300 morts par an en moyenne, des centaines de carcasses de véhicules encombrent encore le fond de la vallée, cette route creusée dans la montagne a grand renfort de dynamite était l’unique voie de communication entre la jungle, les Yungas (zone de transition) et l’altiplano, notamment La Paz. Depuis 10ans une nouvelle route plus sure est ouverte ce qui as permis le développement du tourisme sur l’ancienne route.

La death road c’est 65km de descente en vtt, depuis « la combre » a 4800m pour finir a 1300m dans les Yungas. On trouve pléthore d’agences a la paz qui offre location de VTT, équipement, vidéo et photo et souvent un T-shirt, il y en a pour tous les prix, de 350Bs a 2000Bs, notamment fonction du matériel qu’on loue. Il s’agit d’une longue descente certes mais on roule tout de même sur une piste fréquentée par des voitures, pas sur du single track, un vtt haut de gamme et tout suspendu me semble vraiment superflu mais chacun son truc.

L’agence me récupère donc a 7h du matin et on pars direction la cumbre un col au dessus de la paz qui ouvre l’accès sur les Yungas et la jungle. Arrivé a 4800m, on s’équipe et après un copieux petit dej c’est parti pour les 20 premiers km de descente, c’est une affaire de 40minutes, cette partie est sur le bitume et on descend assez vite. Après être passé au checkpoint et un cours « lift up » en minibus nous voilà sur la route de la mort, la vraie, non bitumée et étroite ! Malheureusement (ou heureusement) aujourd’hui la route est plongée dans un épais brouillard ce qui évite de voir le précipice (800m de vide a certains endroits) sur le bord de la route.
La route serpente a flanc de montagne avec quelques virages pas toujours simples et sans visibilité, si l’essentiel de la circulation est désormais sur la nouvelle route, il reste quelques véhicules pour les villages le long de la route et surtout les minibus d’assistance des groupes de vttistes et ça représente un vrai danger, surtout dans le brouillard.
La descente ne représente pas de difficulté technique, il faut juste maîtriser sa vitesse, certaines zones humides sont très glissantes et surtout c’est assez long, presque 2h de descente sur la piste, ça fatigue !
Ce qui est impressionnant c’est de voir l’évolution de la végétation au cours de la descente, depuis la combre ou presque rien ne pousse on passe progressivement a des arbres pour finir dans la foret tropicale, chaude, luxuriante et humide, sur une si courte distance c’est saisissant !

Une fois en bas, on se repose, on prends une douche et on mange avant de rentrer a La Paz par la nouvelle route cette fois, 85km de montée non stop sur une route asphaltée mais tout de même impressionnante, surtout si votre chauffeur se prends pour Schumacher !

Au final si cette balade est très sur-vendue par les agences a La Paz elle vaut tout de même la peine, il y a peu d’endroits au monde ou on peut faire 65km de descente et 3500m de dénivelé. Pour ceux que ça tente il y a d’autres descentes bien plus techniques dans la région.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *